Cusco & le Machu Picchu, Peru

On a aimé :

* Le sanctuaire de Cochahuasi
* Déjeuner au marché de San Pedro
* Le Machu Picchu
* Les lamas

On a moins aimé :

* Les voitures, les embouteillages et la pollution de Cusco
* Le rabattage systématique des restaurants, tours opérateurs et masseuses en tout genre
* Le peu de considération de certains Péruviens vis-à-vis des touristes et des enfants

On a testé :

* Le Pisco sour
* Les restaurants aux menus à 7 ou 8 soles (environ 2 euros)
* Le dentiste à Cusco

On n’a pas osé :

* Faire voler le drône au-dessus du Machu Picchu (c’est interdit !)

 

Voilà nous quittons Cusco pour Puerto Maldonado à la limite entre Pérou, Bolivie et Brésil. Nous allons nous initier à la jungle péruvienne. Certains attendent ça avec impatience, d’autres appréhendent… surtout les mauvaises rencontres avec certaines bébêtes.

Mais on a tous hâte d’aller faire un tour loin de l’agitation de Cusco. Cette ville est juste immense (on se demande à quoi s’attendre avec Lima…).

Cette semaine, nous avons surtout arpenté les rues de la ville et surtout du quartier San Blas, plus vieux quartier de Cusco. Cela nous a permis de nous adapter tranquillement à l’altitude (3 310m) afin d’être frais comme des gardons pour attaquer le Machu Picchu (2 430m), véritable raison de notre venue à Cusco car malheureusement avec 3 enfants de cet âge, les treks ce n’est pas encore pour nous. Et bien entendu en grands aventuriers pour avons opté pour la version la plus touristique : le train panoramique !

Nos impressions

J’ai été impressionné par la capacité des enfants à récupérer. Ils n’ont pas beaucoup souffert du soroche, mal de l’altitude. Au contraire et ils ont crapahuté sur la Machu Picchu sans grognements ni pleurs malgré le pique-nique frugal que nous avons fait, caché dans un coin du site.

  Car en effet la visite aurait pu être gâchée. Nous avions pris le train du matin afin de faire la visite de l’après-midi. Pour le reste (billets, bus et guide), nous sommes passé par une agence. A l’arrivée du train, vers 11h, une personne nous attendait afin de nous guider vers le bus. Cela semblait bien… mais cette personne nous a fait courir à travers Agua Calientes pour que nous montions dans le premier bus… sauf que nous n’avions pas mangé et que nous espérions trouver quelque chose dans le village… Un peu bousculé nous l’avons suivi avant de nous rendre compte de notre erreur… dans le bus ! Nous voilà parti pour 30 min de montée un peu raide sur une piste en lacet. Finalement heureusement que je n’avais rien dans le ventre ! Arrivé là-haut une autre personne que nous pensions notre guide, nous attendait.  Mais celle-ci nous amène à un groupe d’une vingtaine de personne et nous abandonne. Le guide fait peu de cas de nous et ne daigne même pas faire les explications en anglais pour François. Nous l’abandonnons après avoir essayé vainement de nous faire entendre et bien nous en a pris. Il y avait peu de monde et nous avons pu trouver des coins tranquilles pour apprécié ce lieu magique… et grignoter les chips et bananes que nous avions emmené au cas où…

Donc mon impression : c’est magnifique (pour preuve toutes le photos ci-dessus et ce n’est que la partie visible de l’iceberg) mais ne vous laissé pas happer par le coté touristique. Il ne faut pas hésiter à se détacher d’un groupe ou bien à prendre un guide personnel pour apprécier la beauté de ce site et surtout de son environnement.

Quant au train, ce fut un bon moment avec de très beaux paysages mais un peu trop cher toutefois…

 

  Le passage de 0 à 3000 mètres et de 30 à 15° a eu un impact. Pas immédiatement… mais après quelques jours cela devient dur physiquement.

Le site du Machu Picchu est vraiment époustouflant et ce malgré que cela soit devenu une usine à touristes.  Tout est fait pour vous faire payer un maximum.  Ce n’est pas grave les sensations ressentis sont présentes et j’ai revu les diaporamas des longs après-midis de mon enfance que mon père nous projetait.  Pour lui qui a pu y bivouaquer, je ne lui conseillerais pas d’y retourner.  Pour tous les autres, foncez avant qu’il ne soit trop tard…

 

 

Nous avons également profité de cette semaine à Cusco pour emmener Cassandra chez le dentiste suite à un abcès detecté au Brésil. En fouillant sur internet, je suis tombée sur un blog d’un français qui avait dû se faire soigner à Cusco. Nous avons donc pris rdv chez Jose Luis Zaravia qui s’est avéré merveilleux avec notre Cassandra qui a très peur des dentiste. Malheureusement nous avons du faire enlever une dent à Cassandra et José Luis a pris le temps de tout lui expliquer et a procédé à l’extraction avec une douceur et une patience inégalée. Notre princesse n’a quasiment pas pleuré et se balade maintenant avec un appareil pour éviter que les autres dents ne bouge. Tout ça pour un prix plus que correct et surtout dans une hygiène irréprochable. Merci encore José Luis!

 

Au vu de la semaine prolifique coté photos, nous avons fait deux articles. N’hésitez pas à aller voir celui sur Puerto Maldonado dès qu’il sera en ligne!

Et retrouvez nous sur notre chaine youtube:

et notre compte Instagram @_somewheretogether !

 

Laisser un commentaire