Titicaca Lake & Arequipa, Peru

On a aimé :

* La tranquillité de la péninsule de Llachon
* La balade sur l’île d’Amantani
* Le monasterio de Santa Catalina à Arequipa
* Les déjeuners à Arequipa avec vue sur la Place des Armes et la Cathédrale

On a moins aimé :

* L’orage qui nous empêché d’avoir un coucher de soleil sur le Titikaka

On a testé :

* Les « vraies » îles Uros loin du parc d’attraction qu’ils en ont fait

On n’a pas osé :

* Dormir à Puno

 

Pour nos derniers jours à Cusco, nous logions à l’auberge de la crêperie La Bohème. Nous avons eu la chance de faire une belle rencontre, celle de Nadine et Brigitte. Nous avions le même bus et la même envie de fuir Puno et d’aller sur la péninsule de Llachon. Nous avons donc partagé un collectivo, un taxi et quelques jours ensemble chez Felix et ses voisins à Santa Maria au bord du Lac Titicaca.

Nous avons également partagé un bateau pour nous rendre sur l’ile d’Amantani et monter au Pachatata. Les « copines » nous ont bien aidé lorsqu’il a s’agit de faire monter les enfants de 3800 à 4200m. Nous les en remercions encore.

Après 2 jours assez rustiques mais reposants, nous voilà repartis à la conquête du Pérou. Direction Arequipa ! Mais avant de prendre notre bus avec notre taxi bateau, nous nous sommes arrêtés sur une petite ile flottante des Uros qui respirait un peu plus l’authenticité que le parc à touristes créé juste en face de Puno.

Nos impressions

  Ces jours au lac Titicaca ont été vraiment reposants. Nous avons bien fait de fuir Puno ! La péninsule de Llachon dégage une telle sérénité que malgré les levers de soleil précoces et le froid de la nuit (mais sous 4 couvertures on sent pas grand-chose), on s’est vraiment senti très bien. J’ai quitté avec un certain regret cet endroit calme.

Par contre, je regrette grandement que les abords du lac à l’eau si claire soit si sales… on trouve régulièrement des restes de poubelles, des bouteilles en plastiques ou sacs abandonnés au gré du vent… c’est malheureusement un constat que nous avons fait tout au long des routes du sud du Pérou que ce soit sur l’altiplano ou sur les berges du Titicaca ou dans la camapagne d’Arequipa…

Quand à Arequipa, certes la ville est plus aérée que dans les montagnes de Cusco et bien plus propre mais cela reste une ville péruvienne, engorgée de voitures et bruyante. Nous avons tenté de fuir le centre-ville en prenant un tour dans la campagne environnante mais nous n’avons pas été charmé. Seuls la place des armes et le Couvent de Sainte Catherine de Sienne on sut nous plaire autant aux adultes qu’aux enfants.

 

  Avant l’arrivée à Puno, je me demandais bien pourquoi un lac pouvait avoir autant d’intérêt. Et bien j’ai compris!

Déjà, le lac est immense 190km de longueur et 80 km de largeur. Cela ressemble plus à une mer. Les montagnes autour lui donne un air encore plus majestueux.

Nous avons fuit la ville de Puno pour la presqu’île de Llachon. C’est loin de l’agitation des villes et sites touristiques que nous sommes retrouvés. Cela fait du bien.  Certes le confort était plus que sommaire mais l’ambiance était unique.  Nous avons poursuivi cette exploration par la visite de l’île d’Amantani.

Après une montée de plus de 300 mètres de dénivelé, nous arrivons au sommet du Pachapapa situé à presque 4100 mètres. Les enfants ont d’ailleurs réussi sans trop de difficulté cette ascension. De là, la vue est époustouflante.

Cette île permet de se couper du monde, de saisir la vie des habitants. On en ressort plus humble.

A notre retour, nous avons fait le traditionnel arrêt sur une ile Uros.  Heureusement pour nous que nous avons fait une petite île isolé et non pas le parc d’attraction qui se trouve tout proche de Puno.  Personnellement je trouve les conditions de vie encore plus difficiles sur ces îlots.

 

Merci à Felix qui a tout organisé pour nous et nous a même permis de réduire nos frais en nous proposant de partager notre taxi-bateau avec un autre groupe de Français qui logeait chez lui.

L’adresse commence à être connue et l’auberge s’agrandit mais si la place lui manque, il vous trouvera toujours une chambre chez un de ses voisins …
Si l’aventure vous tente, contactez le: hospedajesamary@hotmail.com ou 951664828 / 973642767

 

Et retrouvez nous sur notre chaine youtube

et notre compte Instagram @_somewheretogether !

 

 

Laisser un commentaire